Biographie

 

 

Chapitre 1 | La découverte
Chapitre 2 | L'ascension
Chapitre 3 | Vers sa vérité
Chapitre 4 | Son retour aux sources
Chapitre 5 | Vers toujours plus d'éclectisme
Chapitre 6 | L'artiste multi-casquettes
Chapitre 7 | Derniers projets

 

La découverte

Christina Maria Aguilera voit le jour le 18 décembre 1980 à Staten Island – en banlieue new-yorkaise. Fille d'un militaire d'origine équatorienne répondant au nom de Fausto et d'une traductrice et musicienne d'origine irlandaise prénommée Shelly, Christina se voit dès son plus jeune âge, et au gré des mutations de son père, dans l'obligation de parcourir le monde. Durant sa tendre enfance, cette dernière vivra successivement au Japon, en Floride, au Texas, ou encore dans le New Jersey, avant de s'installer plus longuement à Wexford, en Pennsylvanie – dans la banlieue de Pittsburgh.

Pas facile de se fixer, de trouver ses repères lorsque l'on est alors seulement âgée de 2 ans. Christina avouera de longues années après avoir subi durant son enfance une violence verbale mais également physique de la part de son père, Fausto. Il arrivait en effet à ce dernier de frapper violemment sa femme mais également sa fille aînée. La souffrance morale de la fillette ne cesse de s'accroître et Shelly décidera finalement de mettre un terme à cette histoire pour finalement divorcer. Voilà pourquoi, très rapidement, Christina tombe sous l'emprise de la musique, grâce à l'influence de sa mère, qui se passionne elle-même pour le violon ou encore le piano. "Je pense que la raison pour laquelle j'ai un comportement si puissant et si passionné pour la musique est en rapport avec le fait que j'ai dû grandir dans un environnement très violent" - ces quelques mots, prononcés par l'artiste elle-même au magazine Rolling Stone en 2002, mettent en relief la face cachée de la jeune chanteuse.

Rapidement, la chanteuse se produit dans de petits spectacles locaux et ne cesse d'impressionner son entourage par ses capacités vocales. A l'âge de dix ans, cette dernière - comprenant que la musique devenait alors plus qu'une simple passion - auditionne pour l'émission "Star Search", un télé-crochet pour jeunes talents. Le jury, conquis par le charisme et la voix de la petite fille, finira par la sélectionner. Pour autant c'est une première déception pour Christina, puisqu'au final, elle n'en sortira pas victorieuse. Bien qu'abattue par sa défaite, la "petite fille à la grande voix"ne perd pas espoir pour autant puisqu'elle apprend au même moment qu'un casting particulièrementalléchant est sur le point d'être organisé.

En effet, les studios Disney sont à la recherche de jeunes talents, sachant chanter, danser, et jouer la comédie, pour les besoins d'une nouvelle émission nommée "The New Mickey Mouse Club". Christina se prépare donc à y participer, mais encore trop jeune à l'époque, cette dernièrese verra rapidement remercier par la production. Quelques mois plus tard, cette même équipe la recontactera, en expliquant qu'elle était cette fois-ci suffisamment âgée et qu'elle pouvait à nouveau passer une audition. Bingo : la chanteuse est finalement engagéepour enregistrer deux saisons et se retrouve alors en studio, en Floride, en compagnie d'une certaine Britney Spears, ou encore d'un dénommé Justin Timberlake, artistes que l'on ne présente plus. Mais toute les belles choses ont une fin : la politique des studios Disney s'engage au renouvellement des animateurs tous les deux ans et Christina se voit donc dans l'obligation de quitter les plateaux de tournage.

A son retour, un certain Steve Kurtz, impressionné par les prestations de l'adolescente à la télévision, lui propose de devenir son manager. L'ambition de la jeune artiste est tellement grandissante qu'elle accepte sans hésiter. Les choses prennent enfin forme : ce dernier lui fait rapidement enregistrer plusieurs titres, qu'il présentera plus tard sous forme de maquettes à diverses maisons de disques américaines qui - bien qu'emballées par la voix de l'artiste - ne se gêneront pas pour lui faire comprendre qu'elle est encore bien trop jeune pour être lancée sur le marché du disque. Il faut dire qu'à cette époque, le marché des artistes dit "teenager" n'était pas florissant.

Au même moment, Keizo Nakanishi, véritable star Japonaise, cherche une jeune chanteuse américaine pour enregistrer un duo dans le but de dépasser les frontières nippones. Extrêmement attiré par la voix de Christina Aguilera, il lui propose tout naturellement de venir chanter à ses côtés. Ils enregistreront ensemble le titre "All I Wanna Do" et Keizo, épaté par l'artiste, lui demandera même de le suivre au Japon lors de sa tournée nationale. Dès son retour aux Etats-Unis, Kurtz la reprend sous son aile, fermement décidé à la faire produire à l'échelle nationale et pourquoi pas, mondiale. Disney prépare au même moment un nouveau long métrage d'animation répondant au nom de "Mulan", grand projet qui lors de sa sortie en salle attirera des millions de spectateurs. Les studios, qui accordent toujours énormément d'importance à la bande originale de leurs dessins-animés, recherchent une chanteuse à voix pour interpréter le titre "Reflection". Steve pense alors immédiatement à Christina, qui se verra finalement sélectionnée pour interpréter ledit titre. A la surprise de tous, le titre atteint le top 15 des meilleures ventes de single aux Etats-Unis et se verra même nominé aux Golden GlobeAwards – une grande cérémonie américaine consacrée au septième art. La voix et le charisme de la chanteuse ne laissent plus personne indifférent : la route pour enregistrer son propre album est désormais ouverte.

L'ascension

Le marché du disque s'ouvre enfin aux jeunes artistes. Christina Aguilera entre rapidement en studio afin de préparer son premier album. Une pléiade de célèbres auteurs-compositeurs aurale plaisir de participer à l'élaboration du disque, parmi lesquels Diane Warren, Robin Thicke, Guy Roch ou encore Shelly Peiken. RCA Music, célèbre label du groupe Sony BMG,est la première maison de disque à accepter de produire la chanteuse et souhaite alors lancer un premier titre sur le marché avant de lancer l'album au complet. Le 22 juin 1999, le titre "Genie In A Bottle" – à l'origine nommé "If You Wanna Be With Me" – enflamme les charts américains et atteint en moins de cinq semaines la première place des charts mondiaux.

L'album, quant à lui, fera son apparition dans les bacs le 29 août de la même année. Surprise ! Dès sa première semaine de sortie aux Etats-Unis, l'opus qui entrait en concurrence directe avec le nouvel album du rappeur Puff Daddy, atteint finalement la première place du Billboard américain. Avec ce disque, Christina aborde le thème de la recherche de sa propre personnalité mêlée aux incertitudes, liées à l'adolescence et au passage à l'âge adulte. Suggestive, l'artiste joue d'une image légèrement aguicheuse mais toujours politiquement correct. RCA exploitera de cet album éponyme, vendu à plus de 16 millions d'exemplaires à ce jour, 3 autres singles qui furent à leur tour d'immenses succès internationaux que l'on ne présente plus : "What A Girl Wants", "I Turn To You" et enfin "Come On Over Baby" (All I Want Is You). La chanteuse est acclamée partout et par tous mais le sacre de la jeune artiste se feraquelques mois plus tard, en février 2000,lorsqu'elle gagnera l'un des prix les plus prestigieux desGrammyAwards, la cérémonie musicale la plus réputée aux Etats-Unis mais aussi dans le reste du monde : elle est élue "Meilleur Nouvelle Artiste Féminine".

Suite au succès de son premier album, la chanteuse retourne rapidement en studio, afin d'enregistrer un nouvel album, qui lui tiendra encore plus à cœur que le précédent. Influencée par la culture hispanique, Christina entend bien le faire savoir. Elle commence alors à traduire quelques-uns de ses plus grands tubes en espagnol comme "Genie In A Bottle", "What A Girl Wants" ou encore "Reflection" en compagnie de Rudy Perez, connu pour avoir notamment travaillé avec Julio Iglesias. Ne cherchant aucunement à faciliter son travail et à ne faire que traduire son premier album à succès, la chanteuse enregistre 6 titres originaux à côté – dont un duo avec Luis Fonsi, intitulé "Si No Te HubieraConocido". Naît alors "Mi Reflejo" – traduit par "Mon Reflet", premier album 100% hispanique, que la chanteuse ne sortira que dans les pays latins. Il finira pourtant par se vendre à plus de 2 millions d'exemplaires. Un joli petit succès pour une artiste de son rang.

Plus rien n'arrête la jeune chanteuse, qui contre toute attente, souhaite également réaliser un autre rêve : enregistrer un album ne contenant que des chants traditionnels de Noël. Contrairement à la France, c'est une sorte de tradition aux Etats-Unis. Le groupe Boyzll Men, Tony Braxton, ou encore Mariah Carey s'étaient quelques années auparavant prêtés à un projet similaire. Christina retourne alors en studiopour y enregistrer 11 chansons – comme le célèbre classique "The Christmas Song" – qui figureront sur l'album "MyKind Of Christmas", qui ne sortira lui aussi que dans un nombre de pays limité le 24 octobre 2000. Pas rien finalement sur une même année, puisque l'album se vendra de son côté à plus de 1 million d'exemplaires avec 90% de ses ventes réalisées sur le territoire américain uniquement.

L'année 2000 s'achève. Un petit break s'impose alors, mais l'artiste est consciente que pour asseoir sa domination, il ne faut pas totalement disparaître de la scène médiatique. En plus d'attiser la curiosité des médias pour sa relation de notoriété publique avec le danseur Jorge Santos, l'artiste américaine se lance dans un nouveau projet : elle s'engage cette fois-ci en duo sur un titre avec le chanteur latino le plus en vue du moment, Ricky Martin. Le titre sera lancé dans le monde entier et portera le nom de "NobodyWants To BeLonely". Il s'agit en fait de la réadaptation d'un titre espagnol, toujours chanté à l'origine par Ricky Martin. Titre à succès qui s'écoulera à plus de 2.5 millionsd'exemplaires, il ouvre à Christina la voie des collaborations. Quelques semaines après, c'est le cinéma qui n'hésitera pas à faire les yeux doux à la chanteuse. En effet, on lui demande expressémentde prêter sa voix à une toute nouvelle version du célèbre titre de Patty Labelle, "Lady Marmalade"  (Voulez-Vous Coucher Avec Moi ?)" aux côtés des chanteusesMya, Lil'Kim, et Pink. Le tout, produit par la rappeuse Missy Elliott, sera enregistré dans le but de promouvoir l'un des projets cinématographiques les plus attendus du moment : la comédie musicale "Moulin Rouge" avec Nicole Kidman et Ewan McGregor. L'événement, qui paraît finalement dans la continuité des projets précédents de la chanteuse fait finalement office d'un grand tournant dans sa carrière. Le public la redécouvre : pour cause, un clip très suggestif accompagnera le titre, dans lequel Aguilera n'hésitera pas à jouer sur son côté sexy à cette occasion, puisqu'elle y apparaît en petite culotte et guêpière. Elle déclarera même à l'époque "Je dois vous avouer qu'il s'agit de l'un des projets musicaux les plus fous auxquels j'ai eu la chance de participer". Pas rien finalement : le titre se classe rapidement en tête des charts mondiaux et s'est vendu à ce jour à plus de 6 millions d'exemplaires. Aguilera obtient avec le présent titre son deuxième GrammyAwards pour la meilleure collaboration pop de l'année.

 

 

Le milieu ne lui réservera pour autant pas toujours de bonnes surprises. Elle apprend au même moment que la firme Warlock Records compte se servir des douze titres enregistrés par la star à ses débuts sous l'égide de Steve Kurtz, qui avaient pour simple but de convaincre les maisons de disques de l'engager. L'album "Just Be Free" donc, qui amènera la chanteuse devant les tribunauxafin d'en interdire sa publication. Christina, malheureusement contrainte de voir l'album sortir le 21 juin 2001, fera une demande plus que particulière à ses fans : celle de boycotter le disque en question, quis'écoulera pourtant à plus de 300 000 exemplaires à travers le monde.

Parallèlement, elle sait que son public lui réclame de nouveaux titres. Elle n'hésite donc pas à participer à l'un des plus grands projets musicaux de cette décennie. Sur l'initiative de Bono, chanteur phare du groupe U2, une multitude d'artistes accepte de participer à l'enregistrement d'un disque qui prend ses racines avec un phénomène de grande ampleur : le VIH. Se retrouvent alors Gwen Stefani, Beyoncé, Alicia Keys, Chris Martin, Nas, Usher, Britney Spears, Nona Gaye et Christina Aguilera, pour ne citer qu'eux, sur un même enregistrement. C'est également au même moment quese produit l'attentat sur les deux tours du World Trader Center de New York. La sortie du projet est alors repoussée et les bénéfices de ce dernier iront finalement pour 50% aux familles des disparus mais aussi à 50% aux malades du sida en Afrique.
En parallèle, c'est aux côtés de grandes stars latines comme Shakira que l'on retrouve cette fois-ci Christina, qui travaillera également sur le projet "El Ultimo Adios", ayant lui aussi pour but de rendre hommage aux victimes et proches de ces mêmes attentats.

Dans un tout autre registre, on note peu à peu que la chanteuse commence à manier l'art de la provocation. A ce propos, elle n'hésite pas à déclarer: "Si vous me trouvez sexy aujourd'hui, vous serez bien surpris. J'ai la sensation que je vais flirter avec les limites dans les années à venir. Je suis en faveur d'une sexualité débridée". Déclaration que peu de personnes prendront alors au sérieux. Et pourtant … !

Vers sa vérité

Voilà de nombreuses semaines que la chanteuse se fait discrète. On apprendra bien plus tard que cette période d'abstinence était due à une forte dépression, que la chanteuse a traversée durant plusieurs semaines. "J'étais passablement mal dans ma tête. J'avais pété un plomb. J'étais là à courir dans tous les sens, dans un état presque second, empêtrée dans les aléas de l'existence" déclarera-t-elle en 2002, lors d'une interview exclusive consacrée au magazine "Rolling Stone".
Christina est pour autant présente en février 2002 à la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques à Salt Lake City. Tout en sachant que ses fans attendent impatiemment son retour, elle s'est lancée quelques jours auparavantdans l'écriture d'un titre inédit, nommé "Infatuation" qui fait directement référence à son premier grand amour, le danseur Jorge Santos, dont elle s'était séparée quelques semaines plus tôt. La chanteuse se présente donc sur scène afin d'y interpréter ce titre en exclusivité, qui sera finalement intégré sur le tracklisting final de son album à paraître. Elleen profite pour annoncer avoir enfin repris la route des studios depuis plusieurs semaines mais aucune indication supplémentaire n'est donnée : des dates de sorties sont annoncées, puis sans cesse repoussées. Finalement, le grand retour de Christina Aguilera est annoncé pour le 29 octobre 2002.

Le second album international de l'artiste, appelé "Stripped" – que l'on pourrait traduire par "dénudée" – est attendu, aussi bien par ses fans que par la critique. Afin de présenter ce nouveau projet dont elle semble très fière, la chanteuse déclare : "Cet album, c'est moi, sans fard, sans prétention, sans rien, au delà de toute controverse. Pour les gens qui me connaissent réellement, il est évident que je suis enfin en mesure de pouvoir faire ce qui me plaît. Cet album est au final révélateur d'une personnalité jusque-là inconnue et peu importe le succès qu'il rencontrera, j'y ai mis toute ma passion pour la musique, tout mon amour. Même si j'ai fait de nombreuses erreurs lors de sa conception, je ne regrette rien, car ce sont de bonnes erreurs". L'un des retours les plus médiatiques du moment est finalement entrain de se mettre en place. Christina cherche à tout prix à se démarquer de ce qu'elle "faisait semblant d'être auparavant", de cette génération de chanteuse pop qui lui colle à la peau depuis ses débuts. Pour réussir, tout lui semble finalement possible car la Christina des débuts, que l'on retrouvait majoritairement dans les cours d'écoles puisqu'abonnée aux titres et aux looks sirupeux, n'est plus.

Aguilera, bien décidéeà sortir de cette bulle, décide de sortir pour son retour un premier single qui fera l'effet d'une bombe : undénommé "Dirrty" – avec deux "r", ce qui fait, selon elle "toute la différence" et où Redman fait une apparition. A vrai dire, même si la chanson attire et plait, c'est surtout son clip réalisé par le talentueux et controversé David LaChapelle, qui fera couler beaucoup d'encre. La jeune chanteuse y apparaît en tenue légère et y danse de façon très suggestive, sur un ring de boxe où elle prendra également un malin plaisir à se battre contre d'autres femmes. "Etre forte, battante et sexy, c'est un bon mélange" explique-t-elle. Dès sa sortie, le clip choque, provoque l'indignation de ligues moralisatrices et sera interdit sur certaines chaînes de télévision et dans certains pays. Certains n'hésiteront pas à la cataloguer parmi toutes ces chanteuses sans le moindre talent, tout juste bonne à se dévêtir aux yeux du grand public afin de vendre quelques disques supplémentaires. Pourtant, la sortie de l'album "Stripped" est un véritable évènement. Il contient 20 titres, que la chanteuse a coécrit pour la plupart, en compagnie de grandes pointures, comme Alicia Keys, RockWilder ou encore Scott Storch – coauteur et producteur de la grande majorité des titres de l'album, connu pour avoir été la pierre angulaire des meilleurs albums de Dr. Dre. L'album est, à la grande surprise des premiers détracteurs de la chanteuse, adulé par la critique. Quel drôle de tournant pour une jeune chanteuse de 18 ans que l'on pensait éphémère ou encore peu créative. L'album de sa carrière ? Possible : 20 titres et pas moins d'une dizaine de genres musicaux influant sur la pop de la chanteuse : on passe en effet d'un titre R&B, à un autre plus Rock, en passant par des influences Soul ou encore de Blues. "Stripped" est avant tout une suite de remarquables ballades qui mettent en avant la voix et les émotions de l'artiste. "Dirrty", hameçon musclé, n'est finalement en rien représentatif de la couleur musicale du disque. C'est finalement le second titre exploité pour la promotion de l'opusqui fera toute la différence.

 

"Beautiful" donc, titre adressé aux détracteurs de la chanteuse en réponse à toutes les critiques surmontées par l'artiste depuis le début de sa jeune carrière. Il s'agit surtout là d'un message d'espoir : il est question de beauté, mais de beauté intérieure avant tout.L'artiste chante à la gloire du droit à la différence, quels que soient les goûts et les préférences de chacun. Finalement,la chanteuse n'est pas juste bonne à enchaîner les coups publicitaires : "elle sait aussi chanter", précisent certains journalistes,"comme personne ne peut aujourd'hui le faire dans l'industrie du disque". Le titre atteint la première place des charts mondiaux et se voit récompensé par une multitude de prix, dont le GrammyAwards de la meilleure performance vocale pop. En avril 2003, Christina est également invitée à participer à la cérémonie annuelle des "Gay And Lesbian Alliance AgainstDefamation", au cours de laquelle elle sera récompensée pour le message positif et les images gay utilisées tout au long du clip du titre.

Au final, pas moins de cinq singles seront exploités pour la promotion de cet album à succès : "Fighter" - titre rock où la chanteuse collabore avec le célèbre guitariste Dave Navrro - sera choisi comme troisième single ; puis suivra le titre "Can'tHold Us Down" – où Christina, au côté de la sulfureuse rappeuseLil' Kim, se bat contre la discrimination face au rapport de force exercé par les hommes sur les femmes et dont le clip, toujours réalisé par David LaChapelle, fera également couler beaucoup d'encre ; puis enfin "The Voice Within" – sublime ballade accompagnée d'un clip plus qu'original, puisqu'il a été tourné en plan séquence, toujours par David Lachapelle.

Pari finalement gagné, Christina attire toujours plus d'auditeurs et est en passe de devenir la chanteuse la plus "respectée de sa génération". L'album "Stripped aura conquis pas moins de 12  000  000 de personnes à travers le monde.

Entre plusieurs apparitions publiques, la chanteuse entame également un projet qui lui tient énormément à cœur : partir à la rencontre de son public. Une tournée estivale est programmée aux Etats-Unis durant l'été 2003. La chanteuse ne sera pas seule sur scène, puisqu'il s'agit en effet d'un projet commun avec le chanteur Justin Timberlake. La tournée, appelée "The Justified&Stripped Tour" compte au final 45 dates et remporte un vif succès en rapportant pas moins de 32 millions de dollars rien qu'en vente de billet. Christina, bien décidée à ne laisser aucun fan de côté, se doit de penser à sa propre tournée. 17 jours séparent la fin de sa tournée commune avec Justin et la sienne, baptisée pour l'occasion "Stripped Tour". Pour autant, elle trouvera le temps de faire une apparition mémorable lors de la cérémonie des "MTV Vidéo Music Awards", où elle fera de nouveau scandale. En effet, en compagnie de Britney Spears, Madonna et Missy Elliot, la chanteuse ouvrira la cérémonie lors d'une performance inédite. Madonna, connue également pour ne pas faire dans la dentelle, n'aura aucune gêne à embrasser à pleine bouche au cours de la performance, sous le regard attentif de millions de téléspectateurs, la chanteuse et Britney Spears. Christina n'hésitera pas quelque temps plus tard à s'exprimer sur ce sujet : "Embrasser une fille est une chose douce et agréable, et si Britney ne s'était pas montrée si gênée, je n'aurais pas hésité un instant à l'embrasser également".

La voilà finalement partie à l'assaut des plus grandes scènes mondiales. La chanteuse entame sa propre tournée, qui la conduira notamment en Angleterre, en Italie, en Allemagne mais aussi en France, au Japon ou encore en Australie. Le "Stripped Tour" comporte au final 37 dates et rencontre un franc succès : le public est sous le charme. Artifices et simplicité au rendez-vous, la chanteuse, qui ne jure que par des performances dites "live", fera rapidement taire la critique par des performances vocales éblouissantes.
La promotion de l'album "Stripped" s'est terminée en même temps que la première tournée mondiale de la chanteuse, qui s'est par la suite offert plusieurs semaines de repos bien méritées.

Au cours des mois suivants, Christina s'est dit également très intéressée par le cinéma. Plusieurs propositions lui auraient été faites, mais la chanteuse souhaite alors attendre "le bon moment ainsi que le bon rôle". Elle ne chôme pas pour autant :elle a été choisie par la célèbre marque de voiture Mercedes pour être l'égérie de leur nouvelle campagne publicitaire intitulée "FollowYourOwn Star" – traduisez par "Suivez votre propre étoile" – qui sera lancée à la rentrée 2004 pour promouvoir la nouvelle voiture de la marque, la Class-A. A cette occasion, la chanteuse est retournée en studio afin d'enregistrer un titre inédit, intitulé "Hello", disponible gratuitement au téléchargement légal.
Autre surprise, les studios "DreamWork" ont fait appel à la chanteuse pour collaborer de nouveau avec la rappeuse Missy Elliot. En effet, pour promouvoir leur nouveau film d'animation "Shark Tale", les deux stars se sont retrouvées en studio afin de reprendre un célèbre tube disco des années 70, à l'origine chanté par le groupe Rose Royce, intitulé "CarWash".
La chanteuse a également participé à la conception du nouvel album du rappeur Nelly, intitulé "Sweat". Le second single extrait de l'album, intitulé "Tilt Cha Head Back" a en effet été enregistré avec Christina.

Allant de collaboration en collaboration, probablement dans le but de faire patienter ses fans, Christina participera également à l'enregistrement du nouvel album du célèbre musicien Herbie Hancock, sorti en août 2006 et intitulé "Possibilities". Nouveau registre pour Christina qui reprend avec ce dernier un célèbre classique jazz du chanteur Leon Russell, "A Song For You" – titre plus connu par une reprise précédemment réalisée par Donny Hathaway. Suite à cette collaboration prestigieuse, Aguilera s'est également offert le privilège d'entrer en studio avec le célèbre ténor italien Andrea Boccelli, afin d'enregistrer pour le nouvel album de ce dernier "Amor", le titre "SomosNovios" (It's Impossible), une reprise d'un célèbre titre datant de 1971.

Son retour aux sources

Enfin. Près de 4 ans après avoir sorti l'album "Stripped", la chanteuse s'apprête à revenir sur le devant de la scène musicale en solo au cours de l'été 2006, avec la sortie d'un nouvel album international. Le troisième seulement, en plus de 7 ans de carrière,qui sera finalement intitulé"Back To Basics" – traduit par "Retour Aux Sources". Tout comme son prédécesseur, c'est un titre évocateur, qui annonce sans le moindre doute un concept pour le moins surprenant. De nouveau attendu par la critique suite au succès considérable de "Stripped", Aguileraa passé près de 2 ans en studio pour élaborer ce nouveau disque qu'elle décrit toujours comme étant "plus mature, plus significatif". Marié depuis novembre 2005 au producteur exécutif Jordan Bratman, qu'elle a rencontré 4 années auparavant, la chanteuse entend bien partager sa nouvelle vie avec son public."J'ai besoin de vivre ma vie de femme, de cumuler des expériences à la fois banales et extraordinaires pour réaliser de nouveaux projets musicaux. J'ai besoin d'avoir quelque chose à dire pour revenir, c'est une chose primordiale pour moi en tant qu'artiste". Après un album pour le moins éclectique et sombre, la chanteuse compte désormais se reposer sur un genre musical plus uniforme et sur des thèmes plus joyeux. Il n'est pas pourpour autant question d'être moins original, puisque le disque en question rendra hommage aux genres musicaux qu'elle affectionne tout particulièrement depuis sa tendre enfance : la soul, le blues ou encore le jazz. Et c'est dans cette lignée, que compte s'inscrire "Back To Basics", un album qui se veut solide et artistique. Citant Billie Holiday, Otis Redding ou encore Aretha Francklin (…), Christina Aguilera annonce la couleur. Tout en puisant son inspiration à travers leurs samples les plus célèbres, elle compte y ajouter une touche plus actuelle pour que les titres soient plus accrocheurs, certains vous diront même plus commerciaux. C'est alors une grande surprise de voir Dj Premier – l'un des producteurs de hip hop les plus célèbres à travers le monde – mais aussi Linda Perry – avec qui elle avait déjà collaboré dans le passé, notamment pour le titre "Beautiful – succéder à Scott Storch, compositeur majeur pour l'album 'Stripped'.

"Je suis si fière qu'elle m'ait donné l'opportunité de me connecter avec elle, et de faire quelque chose de réellement différent" confiait encore récemment Premier au magazine Billboard.
Aguilera, qui ne cache pas son goût pour les choix non conventionnels, précisait :"J'aime beaucoup m'échapper des carcans, aller dans d'autres univers, avec des personnes qui viennent d'une musique plus sombre mais pour laquelle j'ai un profond respect. Ça ne veut pas dire que Premier est un inconnu, mais j'aime surprendre. Vous savez, dans ce milieu, travailler avec les Neptunes, Lil Jon, Timbaland (...) est quelque chose de relativement commun. Je préfère prendre plaisir à aller là où on ne m'attend pas". Et c'est peu de le dire. L'album, maintes et maintes fois repoussé, est enfin annoncé pour la fin de l'été 2006. Le premier single extrait de l'album en question est envoyé en radio au mois de juin. "Ain't No Other Man", donc, un léger 127 beats à la minutes produit par Premier, dont le clip à été tourné à Los Angeles, sous la direction du réalisateur Bryan Barber. Le titre, qui rencontre un succès surprenant, annonce la couleur etse verra même couronné par le quatrième GrammyAwards de la chanteuse, pour la meilleure performance vocale pop de l'année – une catégorie qui semble lui réussir, puisque c'est la deuxième fois que sa nomination la conduit vers la victoire.

"Les gens qui pensaient savoir de quoi elle était capable n'ont encore rien vu, mais surtout, rien entendu. C'est définitivement un pari risqué pour Christina, ça n'a plus rien à voir avec "Stripped". Elle est dans un état tout autre" ajoute Linda Perry.
L'album est finalement présenté sous la forme d'un double disque : le premier est agrémenté par des samples remis au goût du jour et se veut résolument plus contemporain tandis que le second, uniquement produit par Linda Perry, contient pas moins de 9 titres originaux. Le succès est moindre par rapport aux précédentes sortiesmais s'explique en partie par une industrie en crise et un prix de vente plus élevé dans certains pays pour assumer la production d'un double disque. Pour autant, avec seulement trois singles sortis à l'échelle internationale, la chanteuse arrive à en écouler près de 4 millions d'exemplairesà travers le monde. Le succès reposera notamment sur le choix judicieux du second single, "Hurt", une ballade puissante et émouvante sur le thème de la perte d'un être cher, produite de nouveau par sa fidèle collaboratrice de toujours, Linda Perry.
En outre, la chanteuse, qui aime toujours tenter de nouvelles expériences, s'est par ailleurs offert le luxe de porter une nouvelle casquette pour les besoins promotionnels dudit disque. Déjà auteure, compositeur et interprète, Aguilera a en effet eu l'opportunité de codiriger et de coréaliser deux des trois clips ayant servi à la promotion des singles exploités : "Hurt" avec la talentueuse FloriaSigismondi et "Candyman", avec le photograohe américain Matthew Rolston.

Pour la sortie du disque, la chanteuse repart rapidement en tournée mondiale pour la deuxième fois de sa carrière dès le mois de novembre 2006. Le "Back To Basics Tour" s'étalera sur près d'une année et génèrera pas moins de 85 millions de dollars de recettes à travers le monde. Là encore, Aguilera ne lésine pas sur les moyens et se permet même de produire la tournée. Il convient de noter que cette dernière, qui fut l'une des plus rentables de l'année, a été interrompue légèrement en avance suite à la grossesse surprise de la chanteuse !

Vers toujours plus d'éclectisme

C'est en effet le 12 janvier 2008 que la chanteuse met au monde son premier enfant – un petit garçon prénommé Max Liron. La chanteuse disparaît alors de la scène médiatique pendant de longues semaines, mais annonce que la naissance de son fils est une inspiration inépuisable pour sa carrière artistique. C'est donc dans un contexte bien précis que la chanteuse a décidé de sortir un disque intitulé "KeepsGettin' Better - A Decade Of Hits" en novembre 2008. Une sorte de rétrospective sous forme de compilation, mais aussi une façon de célébrer ses dix années de carrière en regroupant sur un même disque douze de ses plus grands succès. La chanteuse qui ne fait cependant pas les choses à moitié, n'a pas hésité à retourner en studio afin d'y enregistrer deux titres inédits pour agrémenter le tout. "KeepsGettin' Better" – premier single extrait de la galette en question, produit par Linda Perry et co-écrit par Aguilera elle-même – mais aussi le titre "Dynamite". Par ailleurs et en plus des versions originales, la jeune maman a souhaité revisiter pour l'occasion deux de ses plus grands succès, "Genie In A Bottle" et "Beautiful", afin de concilier le passé avec ses envies futures. "En plus des titres inédits, ces nouvelles versions donneront au public un léger aperçu du concept futuriste sur lequel repose mon nouvel album, que j'espère bien pouvoir sortir au cours de l'année 2009". Aguilera s'amuse à donner le ton et semble bien décidée à sortir au plus vite son quatrième album international : "Toutes ces nouvelles chansons, cette nouvelle énergie, ce nouveau thème (...) en quelque sorte, c'est ma façon à moi de célébrer la venue au monde de mon fils, Max Liron. Il me donne envie de m'amuser, de regarder le monde avec les yeux d'une enfant. Il n'y a rien de plus excitant. Mon nouvel album sera une réponse à tout cela".

 

                                
La chanteuse aurait en effet décidé de jouer à nouveau avec l'univers pop dans lequel elle évoluait au début de sa carrière, mais sous un regard neuf, plus créatif. Cette dernière affirme entrer en studio dès la fin de l'année 2008 mais reste mystérieuse quant au contenu de ce nouveau projet qu'elle présente comme résolument plus "électro". Il faudra attendre plusieurs mois avant d'obtenir des détails pour le moins surprenants. Tout comme pour son prédécesseur, la chanteuse n'a pas décidé de faire les choses à moitié et rassemble autour de ce nouveau projet une liste de producteurs interminable, quand elle n'est finalement pasincroyable : Ladytron, Goldfrapp, Le Tigre, Tricky Stewart, Linda Perry, Switch, Santigold, M.I.A, Hill & Switch ou encore la chanteuse australienne Sia. L'album, initialement annoncé pour le courant de l'année 2009 ne verra pourtant pas le jour avant la fin du printemps 2010.

L'artiste multi-casquettes

Un album, encore sans nom à l'époque, est apparemment bouclé mais Christina se laisse finalement tenter par un projet professionnel tout à fait inédit : le tournage de son premier long métrage. La chanteuse a toujours expliqué être prête pour faire ses premiers pas au cinéma, mais attendait le "bon rôle", qui selon elle devait être le plus éloigné possible du domaine dans lequel elle évolue en tant que chanteuse. Ce fut donc une surprise pour ses fans d'apprendre que l'artiste avait finalement accepté le premier rôle d'une comédie musicale intitulée "Burlesque", aux côtés de la célèbre chanteuse et actrice oscariséeCher. Se défendant de ne pas être en accord avec ses précédents propos, Aguilera explique avoir été particulièrement touchée par le rôle et l'histoire de son personnage ainsi quepar l'univers dans lequel cette dernière est supposée évoluer.
"J'ai toujours été fascinée par le monde du burlesque, il m'a toujours intrigué et je pense l'avoir prouvé lors de la sortie de mon précédent album, résolument plus soul et jazz et dont l'imagerie découlait directement de cet univers. Je m'étais effectivement promis de ne pas jouer le rôle d'une chanteuse à l'écran, mais le projet est bien trop excitant pour que je refuse d'en faire partie (…) Partager l'affiche avec une icône comme Cher, pouvoir jouer aux côtés d'acteurs confirmés comme Stanley Tuccy (…) Ce film aura finalement été une aubaine pour moi, puisqu'il m'a également permis d'écrire, de composer, de chanter, de danser et de jouer la comédie. Un seul projet pour tant de casquettes, il n'y a rien de plus excitant pour une débutante comme moi".
"Burlesque", c'est en fait l'histoire relativement banale d'une jeune fille de l'Iowa, Ali Rose, qui décide de tout quitter pour s'installer à Los Angeles et réaliser ses plus grands rêves. Au cours de ses recherches, elle tombe par hasard sur un club néo-burlesque et y est engagée par Tess, la gérante des lieux, comme serveuse. Ali est pour autant fermement décidée à faire briller sa voix et son talent, qu'elle ne tardera pas à mettre en avant.

Le tournage du film démarre en novembre 2009 et s'achève au début du mois de mars 2010. Aguileratravaille parallèlement sur la bande originale du film avec le producteur Tricky Stewart et la chanteuse Sia, pour laquelle elle signe 8 des 10 chansons qui la composeront.

Au mois de mars 2010, son retour sur le devant de la scène musicale est alors imminent et la chanteuse annonce enfin la sortie de son nouvel album, intitulé "Bionic", pour le début du mois de juin, la même année.

"Bionic" est donc un projet résolument moderne, qu'Aguilera aura travaillé jusqu'à la dernière minute. Expliquant avoir été métamorphosée par le tournage de son premier film, la chanteuse décide de retourner en studio avec ses collaborateurs les plus fidèles pour y évoquer ses nouvelles expériences. Naît alors le titre évocateur "Not MyselfTonight" – "Je ne suis pas moi-même ce soir" – finalement choisi comme premier single de la galette à paraître.
Le titre, produit par Polow Da Don et dans la veine des succès électro du moment, est accompagné d'un clip quelque peu sulfureux signé par Hype Williams. La promotion de "Bionic" démarre ici non sans quelques difficultés, puisque la chanteuse est vivement critiquée pour le choix d'un premier single musicalement dit "décevant" ainsi que pour la vidéo qui l'accompagne : accusée de copier Madonna et de surfer sur la vague de Lady Gaga, Aguilera signe finalement ici le lancement le plus mauvais de sa carrière, d'un point de vue commercial.

Et malgré la sortie d'un second single émouvant intitulé "You Lost Me", écrit par Sia et Christina, les premiers scores de "Bionic" sont plus que décevants. L'album n'atteint même pas la première place des charts américains et peine à maintenir des scores honorables en tête des charts mondiaux.La ballade "You Lost Me", qui aurait pu rencontrer un succès similaire à celui rencontré par des titres comme "Beautiful" ou "Hurt", est boudée par les radios et par les télés. L'album peine à se vendre et sa promotion finira tout simplement par être abandonnée. C'est au final quelques 800 000 exemplaires qui s'écouleront à travers le monde ;Christina Aguileraassurant officiellement ici le premier échec commercial de sa carrière. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir collaboré avec des artistes riches et inspirés pour une artiste de son rang mais "Bionic" reste pour autant un album mal construit, quand il n'est finalement pas incohérent et qui divise les propres fans de la chanteuse. Projet pour autant assumé, la chanteuse s'explique : "Le processus de créativité autour de cet album aura été particulièrement intense et intéressant. Je ne regrette en rien ces choix artistiques et suis très heureuse d'avoir pu me rapprocher de mes racines ‘pop', afin de produire une musique plus entraînante et plus amusante".

Derniers projets

La chanteuse, qui après 5 années de mariage met fin en octobre 2010 à son union avec Jordan Bratman, se focalise alors sur la sortie de son premier long métrage. "Burlesque" fait son apparition dans les salles obscures américaines en novembre 2010, avant de fouler le sol français le mois suivant. Le film, relativement critiqué par les professionnels pour sa légèreté, n'en reste pas moins un bon divertissement où la chanteuse se révèle finalement surprenante en tant qu'actrice et dont les talents de chanteuse/danseuse ne sont plus à remettre en question. Avec un budget de 55 millions de dollars, le film s'avère à ce jour relativement rentable puisqu'il totalise des recettes à plus de 90 millions de dollars à travers le monde.

Parallèlement, la chanteuse ne manque pas de projet. Elle aurait reçu un certain nombre de propositions cinématographiques – qu'elle étudie actuellement – et on sait que son cinquième album international est actuellement en cours d'écriture. Par ailleurs, Christina vient de rejoindre le jury d'une nouvelle émission américaine intitulée "The Voice", aux côtés des chanteurs Cee Lo Green, Blake Shelton, ou encore Adam Levine. Le but du télé-crochet? Trouver "la" voix de demain.

Une chose est sûre, aucune n'est encore prête à remplacer celle de Christina Aguilera !

 

© Tous droits réservés
Rubrique réalisée par Adrien

    Voir la biographie officielle

 

Kevin Connelly - Christina Aguilera

Vous pouvez également approfondir le parcours de Christina en vous procurant le livre écrit pas Kevin Connelly. Sous forme d'une biographie simple et complète (hormis quelques omissions), vous aurez l'occasion de retracer pas à pas sa carrière et d'apprendre quelques petits détails sur la vie de cette artiste hors du commun.

Auteur : Kevin Connelly
Editeur : Favre Eds
Date de parution : Juin 2004
Nombre de pages : 95
Format : 14x24 cm